Ce symbole de Cracovie est devenu aussi le symbole de la Pologne car depuis novembre 1927 il est transmis par la Radio Polonaise à midi. Il est joué de la plus haute tour de l'Église Mariacki vers les 4 points cardinaux successivement.

    Les plus anciennes notices concernant le Hejnal apparaissent dans la Chronique de1392. A l’origine le hejnal était joue à l’ouverture et fermeture des portes de la ville, pour signaler un incendie ou ennemie ou des émeutes. Avec le temps cette mélodie était jouée aussi pour annoncer midi et apres jusqu'à la 2-ème moitié du XVIII siècle il sonnait toutes les heures sans interruption, mais disparut à cause des problèmes économiques de la ville..

     Heureusement grâce à Tomasz i Julianna Krzyźanowska - habitants de Cracovie qui ont légué à la ville une somme d'argent dans ce but- le Hejnal a redémarré en 1810. Interdit en 1939 par l'occupant Allemand, les Polonais commencèrent à le diffuser à midi et 19 heures à partir du 24 décembre 1940.
  

     La légende du Hejnal, très populaire, raconte que lorsque Cracovie fut assiégée par les Tatares en 1241, le gardien veillant sur la tour de l'Église Mariacki aperçut l'armée ennemie et commença à sonner pour avertir les habitants. Il fut alors atteint à la gorge par une flèche, et c'est pourquoi la sonnerie s'interrompt toujours brusquement au milieu d'une phrase. Cette légende date en fait de 1930.

  Depuis que son existence est attestée (1392), le Hejnal a retenti pendant 540 ans dans 4 directions chaque heure, c'est à dire environ 19 millions de fois.

   En 2021  pour la première fois dans l’histoire du hejnal pendant le concours pour le trompettiste s’est présentée une femme !

 

hejnal2